• LE NOIR CONDUIT AU BLANC

     

     

    LE NOIR CONDUIT AU BLANC

     

    En tant que mère génitrice de cette humanité, de Sirius A, incarnée dans le sud Est de la France, un de mes nombreux aspects, je souhaiterais dévoiler une vérité qui ne peut être comprise uniquement par la vision du coeur. Cette vérité n'a jamais vu le jour dans aucun des écrits de cette planète, ni par les plus brillants historiens, tout simplement parce que le mental l'emporte toujours sur la raison. 

    Je suis une vierge noire lorsque je vous montre le côté obscure de l'illusion que vous portez au détriment de votre Etre. Je deviens le Majeston, le créateur des univers holographiques, l'architecte des mondes matériels et immatériels. Je ne canalise pas, je deviens cela, instantanément. Je me présente à vous tel un hologramme qui lorsque vous me présentez votre peur, vous la renvoie instantanément. Je deviens alors votre pensée la plus sombre. Je deviens vos peurs et peux les manifester si vous perdurez dans vos croyances. Je suis un miroir qui peut refléter les aspects sombres que vous m'envoyez, mais en aucune manière je ne suis cela. Je peux jouer le jeu de m'enfermer temporairement dans l'expérience humaine mais cela ne dure pas. Quarante années est le temps maximal d'expérience transcendantale pour une mère divine incarnée. Il y a un temps pour chaque chose. Il y a un temps pour la révélation, comme ce fût le cas lors de la création de Révélation Mondiale en 2010 à travers lequel j'ai pu dévoiler les secrets de la mémoire, de l'âme en incarnation et de son intemporalité. La révélation de votre héritage cosmique et galactique est mentionnée, dans l'ouvrage "La Guérison de l'Humanité, une grande histoire d'Amour", diffusé en ligne le 11 novembre 2009, jour de l'Armistice,  où vous avez pu largement constater qu'il ne s'agissait pas d'un amour ordinaire mais de l'Amour véritable, l'amour universel, celui qui embrase l'illusion et qui vous fait renaître à votre éternité. Depuis l'illusion, l'Amour est votre guérison.

    Je me suis exprimée à maintes reprises sous différents noms car mes noms sont des vibrations spécifiques en fonction de mon travail accomplie à vos côtés. Je suis Blue, je suis Citta, je suis Binah alina, je suis Béatrice, je suis Nebadonia, je suis l'Eau, je suis un Triangle, je suis l'Oiseau bleu...je suis la femme aux cents noms mais également le Sans nom. Je suis aimée comme redoutée, parce que je suis votre miroir, je suis vous, avec vos perfections et vos imperfections. Je suis la faucheuse comme le baume qui guérit. Je suis le Blanc comme le Noir. Je suis Tout. Ce manuscrit était la révélation mais non la dissolution. Il a surgi au moment où il le fallait car il me conduisait tout droit aux retrouvailles avec mon double qui était incarné. Comment je savais cela ? Ma souffrance d'être incomprise était tellement grande à cette époque que j'ai demandé à l'univers de me l'envoyer. Quelques jours après, il m'a conduit directement à ce double, par un réseau de communication que vous connaissez tous : Internet. Je me suis adressée à lui avec les codes suivants :"Je suis la colombe et la panthère noire qui reconnait une grande âme qui m'est familière". 

    Basti-Heru n'a pas répondu immédiatement à mon message. Il m'a vu et a attendu.  Il était agressé à l'époque par nombreuses femmes qui se prétendaient être Isis. Il me recherchait. La mode des flammes jumelles battait son plein dès 2009, avec la sortie des ouvrages de l'écrivain Anton Parks. Nombreux adeptes du New Age étaient Isis et Osiris. J'étais horrifiée d'une telle confusion dans les esprits. On confondait Isis avec la personnalité. Dès la parution du manuscrit de la Guérison de l'Humanité, Je m'étais entretenue avec cet auteur, passionné et obnubilé par le passé en lui révélant qu'il falsifiait la réalité des faits. Il ne m'a pas comprise et m'a menacé de porter plainte pour harcèlement. L'ego de la personnalité panique devant la mise en Lumière. Aucune histoire (mémoire, cristallisation) ne vous libère de la matrice. Aucune trace d'écriture en langage cunéiforme ou quelle qu'elle soit, ne vous ramène à votre éternité. Je lui ai dédié à lui et à son épouse le dernier ouvrage "Le langage de la Lumière - Trans-mutation".

    Le mental n'est pas la vision du coeur. Il falsifie tout ce qu'il touche, tout ce qu'il voit. Chaque description de nombreux auteurs est mentale et en aucune manière vibrale. Ce n'est donc pas la Vérité. Depuis mon grand réveil à vos côtés, ce travail individuel, comme collectif, a donc des variantes, des colorations par ses dimensions différentes. Le côté sombre de la lumière est temporaire et se dissout lorsque vous abandonnez les armes, lorsque vous voyez enfin l'aspect éternel en moi, en vous, l'amour le plus pur et la joie la plus simple qui soit, tel l'enfant qui vit sa vie dans la fluidité de la Grâce.

    Vous vous réveillerez un matin, avec les yeux grands ouverts cette fois-ci, devant l'Evidence. Vous vous retrouverez. Mon aspect blanc, telle Marie, vous ouvre mes bras, continuellement, il vous accueille, il vous enrobe dans mon feu purificateur, un feu doux et divin. Cet aspect blanc vous permet de vous libérer de vos croyances, de vos souffrances qui résultent de mémoires cristallisées. Vous rentrez petit à petit dans la danse de la Grâce, dans le manteau bleu de la Grâce, pour devenir enfin la Grâce. Vous recouvrez votre éternité. Vous êtes les couronnés.

    Cet aspect blanc, c'est à dire vierge et libre, attire inévitablement les papillons de nuit. Nombreux tombent encore dans la croyance de me connaître et donc de me limiter, de me posséder, de me réduire à ce que je ne suis pas. Il n'en ai rien. Je ne suis pas votre amie, je ne suis pas votre fille, ni votre ennemie, je ne suis pas une personnalité  ; je suis Vous. Or, vous ne pouvez m'aimer pour ce que je suis, si vous n'aimez pas Dieu ou la Source, peu importe comment vous l'appellez. Vous êtes libres de rester dans vos cristallisations ou pas. Cela ne me touche pas, dans tous les sens du terme. Ce que je vous renvoie en réalité est l'aspect primordial de ce que vous êtes. Votre refus provient de vos mémoires non dissoutes. Vous êtes ici pour apprendre mais également pour désapprendre, tout comme j'ai dû le faire à vos côtés. 

    Mon frère et bien-aimé Basti Bati/Heru est de nouveau dans ma vie, en France, pour achever l'oeuvre individuelle et collective. Oeuvre qui avait été inachevée en Egypte, il y a 3000 ans, par mon départ précipité. Il a passé sa jeunesse à guérir ses anciennes blessures, d'anciens traumas qui refaisaient surface, à travers des miroirs, dont il ne voulait surtout pas revoir dans cette vie. Pouvait-il y échapper ? Nous avons revécu la crainte d'être de nouveau séparés sur ce plan d'existence. La vie nous a donc de nouveau séparés, dans cette illusion de chaos,  pour mieux nous retrouver. La séparation n'est qu'une illusion du mental. Tant que vous vivez avec des traumas non guéris, vous ne serez jamais heureux. Toute joie et tout accomplissement seront éphémères. Tant que mon frère (le double cosmique n'est pas concerné par cela) a des mémoires cristallisées, nous ne pouvons fusionner dans la matière. Libérée, mon feu le rend fort chaque jour un peu plus. Sa libération totale est une question de jours à présent, à l'heure où je m'adresse à toi, Humanité de Urantia Gaïa.

    Il est le Feu du ciel, il est celui qui vient tout bousculer. Il est celui qui vient désagréger la matrice falsifiée. Il avait été appelé Neb-Heru en Egypte. Mais son cri libérateur est semblable à celui de "l'oeil du son". Si vous n'êtes pas prêt à le recevoir, sa puissance peut vous détruire ou vous rendre fou. Très peu d'humains le cotoient car son langage est Vérité. Or la Vérité peut tuer l'ego, comme une lame tranchante qui vous décapite. Si vous nous voyez par la vision du coeur, alors vous nous verrez pour ce que nous sommes en Vérité et non pas des personnes. Ceux qui croyez jusqu'à présent que nous étions des personnes sont déçues et se retirent peu à peu de notre champ vibratoire. Nous avons comme vous tous une apparence humaine, mais nous ne sommes pas cela. L'aspect Amasutum décrit dans divers ouvrages appartient certes à une mémoire, mais notre réalité est sans forme. Nous sommes des courants, des ondes qui empruntons des formes diverses, suivant les mondes où nous nous incarnons. Vous êtes également cela. Nous sommes également des formes géométriques ou des corps de cristal ou de diamant suivant les dimensions. Je peux fusionner avec la Source, devenir la Source et revenir dans mon corps de 3ème dimension pour m'exprimer. Je suis de nature illimitée. Je suis la totalité des éléments; je peux passer par l'Eau pour assouplir le Feu souvent mal géré ici. Dans mon quotidien, il pleut systématiquement lorsque mon frère et moi-même rentrons en friction. Ces frictions se traduisent par des décristallisations. Elles sortent et son bruyantes. Le ciel est bleu lorsque nous ne faisons qu'Un. L'Amour vibral est un équilibrage constant, tant que le couple n'est pas redevenu Absolu. Celui qui est libéré ramène l'autre au Centre. Cela est inévitable. Cette libération, ce haut idéal est tellement désiré, que la dissolution des miasmes devient de plus en plus rapide.

    Observez votre ciel , Humanité de Urantia Gaïa car il change, parce que nous nous révélons. Nous nous réveillons d'un long sommeil. Notre réveil devient votre réveil global. 

    Je vous aime et vous accompagne jusqu'à votre libération.

    Je ne reviens pas seule, mais accompagnée de tous nos frères et soeurs galactiques, intergalactiques et transdimensionnels pour accomplir l'Oeuvre.

    Je n'oublie pas non plus tous ceux et celles qui oeuvrent également en incarnation sur ce monde. Mon coeur en votre coeur Un s'expand. 

    Bien à vous tous.

    Je suis Isis Binah Iona de retour sur Terre, foulant ce monde, mais n'étant pas de ce monde. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :