• LES TRAUMATISMES

     

     

     

    LES TRAUMATISMES

     

    A tous ceux et celles qui ne peuvent pas ouvrir la bouche sans parler de leurs traumatismes, je vous en prie, tout ceci est temporaire, tout ceci n'a de valeur que si vous leur accordez de l'importance. Vous êtes ici sur ce plan pour vous laver de tous ces parasitages, de tous ces scories afin de vous revêtir de la robe blanche. Bien souvent, j'entends "Ah, j'ai cru que..." ou bien "Je n'y crois plus...", ou encore "Cela doit être encore untel qui a fait ceci...". Le Moi émotionnel s'approprie une réalité qui n'est pas juste, une réalité qui n'est pas Vous. Il catalogue. Il classe les gens que vous rencontrez ; il ne peut pas s'en empêcher. Il est incapable de voir l'étincelle de vie, l'étincelle d'amour dans chacun. Cela sera toujours de courtes durées. Le lendemain il détestera tel ou untel, parce qu'il ne correspond pas à son choix de vie. Comment pouvez-vous perdurer à détester celles et ceux qui ne sont en réalité que des parties de vous-même ? Le Moi émotionnel  ne voit pas plus loin que le bout de son nez ; il passe son temps à renier et à se plaindre.

     

    Vous n'êtes pas ici pour rejeter ce Moi émotionnel mais pour le réfuter et pour le sublimer. Tant que vous accorderez de l'existence à une pensée négative vis à vis de quelqu'un ou de quelque chose, vous ne serez pas libre. Ces pensées sont comme un hématome qui noircit en vous. Des cellules cristallisées empêchent la libre circulation des énergies. Seule la chaleur, votre magnétisme, le dissout. Cette chaleur est le Feu, il est l'Amour.

     

    Nombreux vivent l'Absolu sans jamais avoir lu les canalisations de Autresdimensions, sans connaître les Anciens, ni même adhérer à un quelconque collectif. Ils ouvrent leur bras à la Vie, dans toute sa splendeur. Ils ne se posent pas de questions. Ils sont la Vie. Ce sont des gens simples, des gens humbles et légers. Ils savent que si une pensée venait à les brouiller dans la journée, elle ne pourrait pas durer.

     

    Je vous invite à observer ce qui se passe dans la psychée collective humaine. Les gens ne sont pas bien parce qu'ils vivent avec des fantômes. Ces fantômes sont ces pensées qui vous agressent, qui vous oppressent. Vous turiez même l'autre pour les faire taire ! C'est cela la décadence. Vous rendez l'autre, votre frère ou votre soeur responsable de votre mal-être. Il vous est demandé à présent de vous poser quelques instants, de focaliser votre attention sur ce que vous aimez, si cela peut vous aider. Vous verrez que cette pensée qui vous oppressait va s'éclipser très vite, comme par magie. 

     

    Faites de la musique, chantez, oui, chantez chaque jour ! Même si une pensée vous agresse, vous êtes plus fort qu'elle ! Prenez un pinceau et laissez-vous guider sur une toile, allez marcher dans la nature, la tête haute et le dos droit. Les pensées vous courbent et vous font rétrécir. Ne les laissez pas vous submerger au point de vous oublier complètement pour ce que vous Etes. Jusqu'à présent, ce sont elles qui vous dominaient. Les voir et les accueillir pour ce qu'elles sont, sans jugement,  va permettre leur dissolution dans un effet "domino". C'est cela la fin des temps ! C'est cela la fin du calvaire, la fin de l'Eden, ce mot en langage vibral qui signifie Enfer. Il y aurait tant à dire à ce sujet. 

     

    Vous allez découvrir que ce monde est parfait. Vous allez découvrir que ce sont toutes vos pensées, vos ondes brouillées qui l'occultent. La Perfection ne peut voir que la perfection. L'imperfection voit ce qui est imparfait. Où vous situez-vous ? Je vous ai dit un jour que vous étiez "les Parfaits". Seul le doute mis souvent au pluriel, vous empêche de vous voir dans votre véritable Beauté.

     

    Alors pour ceux et celles qui sont libres, les enfants de la Terre ont besoin de votre soutien. Ils ont besoin de votre présence, ils ont besoin de votre exemple.

     

    Je marche, seule, auprès de vous, dans cet espace qui est mien et qui est le vôtre lorsque vous m'accueillez.

     

    Bien à vous.

    Je suis Iona

     

     


  • Commentaires

    1
    UU
    Mercredi 19 Août 2015 à 23:04

    Ah ??

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    UU
    Jeudi 20 Août 2015 à 00:53

    BONJOUR MÈRE !

     Je vous cite : " 40 années est le temps maximal d'expérience transcendantale pour

    une Mère divine incarnée..."

    Cette sentence est-elle toujours valable ???

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :